Management hybride : les clés pour réussir

Partager l'article sur :

La crise sanitaire a imposé de nouvelles façons de travailler.  
Entre télétravail et présentiel, le travail hybride est en passe de devenir la norme. Dans ce contexte, comment maintenir l’engagement des collaborateurs ? Quels nouveaux codes les managers doivent-ils adopter ? Voici quelques repères pour diriger une équipe hybride.  

Le travail hybride repose sur la confiance et l’autonomie

Avec le télétravail imposé, la distance a restreint le contrôle sur les salariés. Les collaborateurs ont gagné en autonomie et ils aspirent aujourd’hui à plus de flexibilité. En France, une récente étude BCG / Cadremploi montre que 80% des talents aimeraient avoir la possibilité d’aménager leurs horaires de travail à leur convenance. A l’heure du travail hybride, les managers vont donc devoir adopter une posture de confiance alliant autonomie et délégation pour motiver leurs salariés. Selon le baromètre Adecco, c’est la capacité qu’ont les managers à faire confiance à leur équipe qui est considérée comme la plus importante. 

Manager en mode hybride ou la culture du résultat

A défaut de visibilité sur le temps passé au bureau, le manager devra installer une culture du résultat. Les collaborateurs seront évalués en fonction de la qualité du travail fourni. Manager à distance implique de fixer des objectifs. Comment ? En expliquant de façon claire à chaque membre de l’équipe ce qu’il a à faire. Des objectifs hebdomadaires ou quotidiens, réalistes et mesurables, qui permettront d’augmenter le niveau de responsabilité de chacun. L’occasion pour l’ensemble de l’équipe de comprendre les tâches des uns et des autres et de travailler ensemble de manière productive.

Travail hybride, management hybride

Les managers ont dû affronter ces derniers mois de nouveaux défis. Ils ont dû assurer la continuité de l’activité, animer et motiver leurs équipes en donnant du sens à leurs missions. Les bouleversements imposés par la crise ont fait émerger de nouvelles pratiques managériales. De superviseur, le manager doit désormais adopter une posture proche de celle du coach. On ne lui demande plus simplement de manager une équipe, mais d’encourager celle-ci dans l’atteinte d’un objectif. L’agilité dans l’organisation du travail (69%), la capacité à communiquer avec des équipes à distance (68%) à promouvoir et encourager la cohésion d’équipe (68%) sont à ce titre considérées comme des compétences managériales clés par les salariés selon une étude Adecco sur les attentes des salariés post pandémie. 

Le management hybride, vecteur d’intelligence collective

Le manager n’est plus le seul détenteur de la vérité. À l’écoute de ses collaborateurs, il fait en sorte que chacun exprime ses idées et il les prend en compte. Son rôle consiste à mettre en commun les compétences de collaborateurs d’horizons différents autour d’un objectif commun. Il crée ainsi un environnement favorable à la créativité et à l’intelligence collective pour conduire le changement. Cette transition passe par la formation des managers eux-mêmes pour adopter ces nouvelles postures.

Soigner la communication en mode hybride

Dimension clé du management, la communication peut être mise à mal avec la distance. En témoigne le ressenti des télétravailleurs pour qui l’une des principales difficultés rencontrées est l’échange entre collaborateurs selon le baromètre Malakoff Humanis consacré au télétravail. Charge donc au manager d’adapter ses méthodes de communication et de trouver le dosage le plus efficace. Organiser des réunions mixant présentiel et visioconférence permettra à chacun de se sentir inclus dans l’équipe. Privilégier les outils tels que le téléphone ou la visioconférence laissera plus de place à l’informel. La disponibilité est un facteur clé de réussite du management hybride. Le manager devra se rendre accessible pour ses équipes, afin qu’elles puissent demander de l’aide quand elles en ont besoin. À distance, il est aussi nécessaire d’être plus explicite qu’en présentiel. Prévoir de donner du feedback sur le travail de chacun, prendre régulièrement des nouvelles, permettra d’insuffler une dynamique positive à l’équipe.

Mettre en place des rituels pour recréer du lien social

Pour resserrer les liens entre les membres de l’équipe, rien de tel que de se retrouver tous ensemble. A cette fin, le manager peut mettre en place des rituels d’équipes comme des demi-journées de présence au bureau ou des petits-déjeuners digitaux.  Le manager veillera également à faire circuler l’information. Il portera à la connaissance des télétravailleurs les décisions prises par la direction ou l’équipe, quand ces derniers n’étaient pas au bureau. Une façon tout à la fois de les impliquer dans la vie de l’équipe et de diffuser la culture d’entreprise. 

Sources :

Etude BCG / Cadremploi « Decoding Global Ways of Working » – mars 2021
Baromètre annuel Télétravail Malakoff Humanis 2021
Etude Adecco sur les nouvelles attentes des salariés et des entreprises sur les modalités de travail post pandémie – mai 2020

Cet article vous a plu ? Pour n'en manquer aucun, inscrivez-vous à notre blog

Vous aimerez aussi :

Partager l'article sur :