Les nouvelles attentes des salariés au bureau

Attentes de salariés au bureau

Partager l'article sur :

La pandémie a bouleversé nos habitudes de travail et le rôle dévolu au bureau. Alors que les salariés ré investissent les espaces de travail, leurs besoins s’affirment. Focus sur les nouvelles attentes des salariés au bureau.

Le bureau comme lieu d’échange et de socialisation

60% des salariés ont pour priorité post-crise de vivre des moments mémorables avec leurs collègues. Un résultat issu de l’étude JLL qui a sondé plus de 2000 salariés de bureaux dans 10 pays pour connaître leurs aspirations post crise.

BNP Paribas Real Estate a mené de son côté avec l’IFOP une étude européenne, auprès de 3 500 salariés dans 7 pays européens, pour comprendre leur vision du bureau d’aujourd’hui et de demain.

Les attentes sur ces nouveaux espaces diffèrent selon les pays et les générations.

Le bureau est vu comme un lieu d’échanges, de convivialité et de travail collaboratif par plus d’un Français sur deux (51%). Ils sont 61 % au Pays-Bas et 56% en Belgique à partager cette vision.

A l’inverse, d’autres pays considèrent le bureau avant tout comme un lieu de travail. C’est le cas très majoritairement au Royaume-Uni (70 %). Mais aussi en Allemagne (53%) et en Espagne (52%) avec une répartition plus équilibrée.

C’est aussi une question d’âge. Dans l’ensemble des pays sondés, les moins de 30 ans considèrent le bureau comme un lieu d’échange.

Des bureaux conçus pour répondre aux besoins des salariés

En matière d’aménagement d’espaces, les salariés aspirent à un mix entre socialisation et concentration.

Sans surprise, le Royaume-Uni, qui estime que le bureau est un lieu de travail uniquement, privilégie les espaces confidentiels et de concentration individuels (53% vs 43% pour les lieux de travail en groupe).

L’Espagne préfère les espaces favorisant le travail en équipe (56% vs 32% pour les espaces individuels). Les Pays-Bas apprécient les deux types d’espace (55% pour les espaces individuels, 54% pour le travail en groupe), et même le flex-office (45%).

En France, les salariés souhaitent autant des espaces de convivialité (46%) que des espaces de travail collaboratifs (44%). Avec une particularité. Ils sont 46% à exiger la présence d’espaces conviviaux (café, cafétéria, lounge…), en tête des pays interrogés.

Selon une enquête YouGov pour le cabinet d’aménagement de bureaux CDB, 67 % des Français affirment que le lieu de travail représente même un espace de vie privée hors de la cellule familiale

Le bureau comme lieu de services

En France et en Allemagne, les services au sein ou à proximité du bureau s’imposent comme critère essentiel pour 50 % des répondants.

Au Royaume-Uni (53%) et en Italie (49%), c’est avant tout un matériel innovant et une bonne connectivité qui priment.

« Il est impossible de faire l’impasse sur les investissements technologiques », estime Flore Pradère, Directrice Recherche et Prospective Entreprises chez JLL. « La technologie sera le premier levier d’amélioration de la performance des salariés et des environnements de travail.»

L’accessibilité en transports en commun reste également un critère essentiel pour l’ensemble des européens (41%). Les Français jugent à ce titre la mise à disposition d’une offre de mobilité douce comme indispensable pour 21% d’entre eux. 

Selon l’enquête JLL, dans le top 5 des services attendus par les salariés figurent :

  • Offres de restauration premiums (produits sains et frais, accès à une cuisine, etc.).
  • Services de bien-être (spa, salle de méditation, etc.).
  • Services de santé (salle de consultation, psychologue de travail, etc.).
  • Services de sport (salle de sport, douches, coach personnel, etc.).
  • Services culturels  (organisation de visites, spectacles, etc.)

Le bureau comme vecteur de bien-être au travail

Pour 69% des salariés, l’environnement de travail est l’élément contribuant le plus à leur épanouissement selon une étude Yougov réalisée en 2021. Et ils sont 71% à vouloir que celui-ci soit optimisé.

Quels sont, dès lors, leurs besoins pour se sentir épanouis au bureau.

En tête des priorités : les espaces de détente. 45% des sondés jugent important les espaces de travail conçus pour la relaxation. Ils considèrent que cela leur permet de restaurer leur bien-être et de maintenir une bonne performance sur le long terme.

Juste derrière les espaces de détente, les employés de bureau se prononcent en faveur d’une restauration healthy. Manger sainement est devenu une donnée essentielle pour 44 % des sondés. Les entreprises de la tech l’ont bien compris, à l’instar de Google qui encourage ses salariés à manger équilibré, via un programme alimentaire.

Autre préoccupation des salariés : avoir accès à la nature. Les espaces extérieurs figurent ainsi dans le top 3 des attentes des salariés. Et 60 % des salariés réclament davantage d’espaces connectés à la nature.

Un esprit sain dans un corps sain. Même au bureau.

Cet article vous a plu ? Pour n'en manquer aucun, inscrivez-vous à notre blog

Vous aimerez aussi :

Partager l'article sur :