Interview Sedus Stoll :
Les entreprises doivent réinventer leurs espaces de travail

bureau et espace de travail

Partager l'article sur :

La pandémie de COVID19 a profondément bouleversé nos façons de travailler. Après un an de crise sanitaire et de télétravail forcé, quel bilan dresser et comment anticiper les impacts sur les aménagements de bureaux ? Quelles tendances se dessinent ?

Interview de Gabriel Abdelhakmi Gaisne, directeur général Sedus Stoll, fabricant de mobilier et solutions d’aménagement de bureau.

Quel impact la crise sanitaire a-t-elle eu sur l’aménagement et l’utilisation des espaces de travail ?

En premier lieu, la crise a fait naître chez les collaborateurs une volonté de vivre et de travailler tout en s’accomplissant. Les entreprises doivent désormais prendre en compte des enjeux de flexibilité, de collaboration, d’innovation et de marque employeur pour se réinventer. Avec le développement du télétravail, de nouvelles façons de travailler sont apparues.

Le siège social est réinvesti pour se consacrer aux activités d’exploration, dites tâches télé-fragiles, par opposition aux activités de concentration que l’on qualifie de télé-robustes. Du côté de la qualité de vie au travail, l’inconfort ressenti en télétravail rend compte de la nécessité d’être bien installé au bureau. En parallèle, le management a pris conscience de l’importance de prendre soin des personnes, en termes d’ergonomie d’une part mais aussi à travers la confiance et l’écoute accordées aux collaborateurs.

Quelles sont les grandes tendances d’aménagement qui se dessinent aujourd’hui ?

Le bureau devient plus humain. Il se transforme pour plus de dynamisme avec une demande croissante d’aménagements mobiles. Plus chaleureux, les nouveaux espaces tiennent compte de l’ergonomie, de l’attachement et du lien social. Le bureau s’articule désormais comme un tout composé des personnes, du mobilier, de ce qui crée du lien, du contexte et des moyens mis à disposition par l’entreprise.

Les entreprises ont-elles un rôle à jouer dans l’aménagement de l’espace de travail à la maison ?

C’est le rôle de l’entreprise responsable de prendre soin de ses collaborateurs, y compris en télétravail. La prise de conscience des entreprises sur ce point s’est opérée en deux temps.

Sedus a lancé une offre de mobilier adaptée au domicile des collaborateurs dès le début de la crise. Jusqu’en septembre 2020, nous en avons vendu très peu. D’octobre à mars, plus de 20 000 équipements ont été livrés à nos clients. Le temps pour les entreprises de prendre conscience des changements structurels qui s’opéraient et de s’emparer de ces nouveaux défis. 

Quels paramètres influent sur le choix des entreprises dans l’aménagement des espaces de travail ?

En situation de télétravail, les entreprises doivent être attentives au bien-être des collaborateurs, à leur niveau de motivation ou d’isolement. Elles doivent aussi veiller à ce que la collaboration et la communication soient fluides. Cela se traduit à différents niveaux en termes d’ergonomie. Elle peut être physique (la posture), cognitive (le niveau de charge mentale) ou organisationnelle (l’organisation du travail).

La notion de travail distribué – qui englobe distribution des espaces, des process et de la technologie – pose aussi la question de quel aménagement choisir pour travailler différemment. Avec un mot d’ordre : la collaboration. L’objectif est que les gens se voient, échangent et créent. Le bureau devient ainsi le lieu où l’on règle les problèmes, de façon souple et agréable. 

La participation active à la vie de l’entreprise, enfin, s’organise autour de quatre moments clefs que sont le partage, la décision, la création et l’apprentissage. Une variété de moments qui se traduit par une demande d’espaces propices à la collaboration. Nous avons ainsi lancé 26 nouveaux produits dans les six derniers mois, adaptés à trois typologies d’usage : des espaces agiles, smarts ou multifonctions.

Quel enseignement tirez-vous de ces évolutions ?

La recherche de sens est omniprésente. Quel rôle l’entreprise doit-elle avoir dans la société ? Quelle fonction a le siège social ? Quelle finalité donner au travail de chacun et quel sens je donne à ma vie ? La responsabilité sociétale est en train de changer d’essence. Nous ne pouvons plus continuer à avancer sans nous demander quelles valeurs, quelle société et quelle planète nous souhaitons transmettre à nos enfants.

La valeur ajoutée se crée dans la collaboration, dans le nouveau sens qu’on attribue au siège social, lui-même connecté à l’entreprise et au sens que lui confèrent les collaborateurs. On doit se projeter sur le long terme, en prenant en compte l’agilité du quotidien.

Un questionnement qui pourrait se résumer en une phrase : “Le monde change. Et vous ?”

Cet article vous a plu ? Pour n'en manquer aucun, inscrivez-vous à notre blog

Vous aimerez aussi :

Partager l'article sur :