Les bonnes pratiques du management collaboratif

management collaboratif

Partager l'article sur :

Gagner en performance, booster l’engagement et la créativité, améliorer le bien-être au travail, sont autant de vertus accordées au travail collaboratif. Le “leadership collaboratif”, apparu en 1994 dans un article de la Harvard Business Review, ne cesse depuis de gagner du terrain dans les entreprises. Mais comment réussir cette transformation pour aller vers plus d’agilité et de créativité ? Quelques bonnes pratiques pour y parvenir.

Définir les objectifs à atteindre

Engager l’ensemble des collaborateurs vers un but commun implique de définir des objectifs pour que tout le monde aille dans la même direction. Partager la stratégie de l’entreprise permet ainsi aux collaborateurs de savoir où ils vont et comment s’y prendre. Plus les objectifs seront clairs, plus les chances de réussite seront grandes.

Clarifier les rôles de chacun

Autre point important, la définition des rôles de chacun, en vérifiant que les compétences des membres de l’équipe se complètent. Ceci en veillant à ce que chacun comprenne le périmètre de sa mission pour la mener à bien.

Horizontaliser les structures

Pour que les collaborateurs s’engagent au même niveau, le manager devra adopter une posture plus proche du facilitateur que du “chef”. Grâce aux outils technologiques, le suivi des projets est possible en continu. Éliminer certains niveaux de management favorise en outre la responsabilisation de chacun et encourage la prise d’initiative.

Mettre en place des outils collaboratifs

L’information est essentielle dans la réussite d’un projet. Pour faciliter le partage d’informations, une multitude d’outils digitaux existent. Agenda partagé, messagerie instantanée, outils collaboratifs, réseau social d’entreprise, sont autant de solutions efficaces pour fluidifier les échanges et améliorer la communication au sein d’équipes souvent dispersées.

Communiquer

Une communication régulière fait partie des incontournables du management. Y compris collaboratif. Mettre en place des temps d’échange réguliers avec l’équipe, permet de faire un bilan sur l’avancée du projet, d’identifier les difficultés rencontrées ou de lever d’éventuelles tensions. Ils peuvent être hebdomadaires ou mensuels, l’essentiel étant d’instaurer des rendez-vous réguliers. Sans oublier les rencontres physiques, primordiales pour entretenir le lien social.

Former les collaborateurs et les managers

Mettre en place une organisation horizontale ne va pas forcément de soi. Elle implique pour le manager de donner un maximum d’autonomie à son équipe. Un changement de rôle qui nécessite une formation des managers comme des collaborateurs pour intégrer ces nouvelles méthodes de management.

Réorganiser les espaces de travail

A travail collaboratif, espace de travail collaboratif. L’entreprise devra ainsi repenser son organisation pour faciliter la circulation des idées, avec des espaces de travail communs mais aussi des bureaux pour s’isoler et travailler tranquillement. Un aménagement conçu avec une diversité d’espaces de travail (salles de réunion de taille variée, espaces de réunion informels, espaces détente…) répondra ainsi aux différentes situations professionnelles.

Encourager chacun à s’exprimer

Permettre à chaque collaborateur d’exprimer ses idées, faire émerger l’innovation grâce aux contributions de l’ensemble des collaborateurs, constitue l’essence même du travail collaboratif. Prendre la parole n’est cependant pas aisé pour tout le monde. En tant que facilitateur, le manager devra donc favoriser une écoute active, et faire en sorte que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice. Les réseaux sociaux d’entreprise en particulier peuvent encourager cette prise de parole.

Cet article vous a plu ? Pour n'en manquer aucun, inscrivez-vous à notre blog

Vous aimerez aussi :

Partager l'article sur :